Juriste


 

Rôle

 
La montée des risques et la complexité croissante de l’environnement bancaire ont transformé le rôle du juriste.
Le juriste bancaire est devenu un spécialiste pointu, s’inscrivant dans une approche par ligne de produits ou zone géographique.
 
 
Missions
 
Le professionnel du contentieux, essentiellement chargé du recouvrement des créances, est devenu un véritable conseiller, intervenant en amont des opérations traitées pour le compte de sa banque ou de sa clientèle.
Le droit bancaire reste la base du métier et le juriste n’ignore rien de l’ouverture et du financement des comptes, de la rédaction des contrats, des garanties, moyens de paiement, crédits, taux et monétique.
Présent dans tous les domaines, il est interrogé avant toute prise de décision importante.
 
 
Profil recherché
 
Le juriste de banque est diplômé de l’enseignement supérieur (Bac +5 ou +6) spécialisé (type DESS ou DEA de droit des affaires ou financier). Certains optent pour une double formation (Sciences-Po + droit ou droit + études à l’international).
La pratique de l’anglais est souvent indispensable.
Pour le reste, il possède toutes les qualités du juriste classique (rigoureux, organisé, synthétique ...), auxquelles il ajoutera un esprit ouvert aux autres techniques, imaginatif et disponible.
 
Les débouchés restent le plus souvent dans le domaine du droit. Le juriste bancaire évolue donc en se spécialisant (sur les marchés, l’international ...), en prenant des responsabilités d’encadrement ou en rejoignant un cabinet d’avocats spécialisé dans la banque finance.