Analyste financier

 

Rôle :
 
Le marché des analystes financiers a littéralement explosé dans les années 90. L’internationalisation des flux financiers et la sophistication croissante de l’économie ont accéléré la reconnaissance de cette fonction en tant que métier à part entière.
Suivant son affectation, l'Analyste Financier travaille sur une ligne de clientèle (grandes entreprises, institutions financières) ou un type d'opérations (crédit généraliste, financement export...). De façon générale, son rôle essentiel est de conseiller ses clients en leur fournissant des informations fiables et mesurées sur des entreprises cotées et/ ou sur des secteurs d'activité.
 
 
Missions :
 
Pour livrer des informations fiables et mesurées, l’analyste financier poursuit, avec méthode, différentes missions :
-Recueillir l'information sur le secteur d'activité suivi et les sociétés cotées qui le compose: études financières externes, presse, communication financière des sociétés
- Analyser la situation et les perspectives d’entreprises cotées, et fournir des préconisations d’achat ou de vente
- Exposer des recommandations lors de comités d'investissement hebdomadaires avec les gérants et autres analystes.
- Nouer des relations de qualité avec les entreprises suivies pour obtenir des informations offrant une meilleure visibilité
- Résumer analyses et recommandations dans des rapports écrits susceptibles d’être remis à la clientèle
- Dans certaines situations, rencontrer les clients en appui des vendeurs ou des gérants
 
L'analyste dispose de beaucoup d'autonomie avec de très nombreux contacts tant en interne qu'en externe : en interne, avec les autres analystes ou les gérants mais surtout avec les vendeurs qui sont en fait les premiers clients de l'analyste et, éventuellement, avec d'autres services de l'établissement (marché des émissions...) ; en externe, avec les sociétés suivies et les clients finaux, en appui des vendeurs ou des gérants.
 
Profil recherché :
Issus le plus souvent de la filière universitaire (DESS, DEA) ou d’écoles de commerces ou d’ingénieurs, les analystes financiers parlent et écrivent au minimum deux langues.
Méthodiques et rigoureux, ils possèdent le goût des chiffres, le sens de l’analyse, des qualités d’écriture et une grande force de conviction.

 

 Les analystes financiers se spécialisent de plus en plus par secteur d’activité. L’expérience aidant, ils peuvent élargir leur compétence sectorielle sur des zones géographiques de plus en plus larges.