Emploi et Handicap : le secteur bancaire

O.A, Journaliste
publié le 02 août 2013

Malgré la crise et une baisse notable des recrutements en 2012, le secteur bancaire est l’un des secteurs privés qui recrute le plus, avec environ 370 000 personnes en CDI. Sans oublier les métiers du web et les contrats en alternance qui offrent de nouvelles opportunité d’embauche. Sur la question du handicap, les grandes banques françaises ont été obligées de revoir leur politique de recrutement, afin de respecter l’obligation légale  d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés.

Recrutement : la tendance 2013

Après une année 2011 positive en terme de recrutement avec plus de 30 000 personnes, soit un taux d’embauche de 8,8% (dont la plupart en CDI), l’année 2012 a été marquée par une large baisse des recrutements avec 21 000 personnes, soit un taux d’embauche de 5,7% selon la dernière étude de la Fédération Bancaire Française. 

Néanmoins, les Banques Française vont continuer à recruter en 2013, le secteur bancaire est un secteur dynamique et régulièrement à la recherche de jeunes diplômés de niveau Bac+ 2 à Bac +5 et la majorité des recrutements sont en CDI. Même si les Bac+2/3 sont les profils les plus recherchés, il est tout à fait possible d’intégrer une banque avec un niveau Bac à Bac +1.

L’alternance devient également un exellent moyen d’intégrer les grandes banques. La BNP prévoit de recruter 1550 alternants en 2013, sous la forme de contrat de professionnalisation ou en apprentissage.

De même pour la BPCE qui embauche environ 2000 personnes chaque année en alternance. Quand au Crédit Agricole leur plan de recrutement de 2013 est estimé à 4000 personnes en CDI et 3000 en alternance. Le secteur bancaire offre également une large palette de métiers, répartis en trois grandes familles :
 

  • La force de vente, qui regroupe l’ensemble des métiers de la relation clientèle : 

Chargé de clientèle (particulier, entreprises, professionnel ) chargé d’accueil et service à la clientèle, responsable d’un point de vente, opérateur de marché, conseiller en patrimoine, concepteur et conseiller en opération et produits financiers.

  • Le traitement des opérations back office qui assure le suivi des opérations financières :

Technicien administratif des opérations bancaires, responsable informatique et organisationnel, responsable d’unité ou activité traitement bancaires, informaticien.

  • Les fonctions supports, contrôle l’ensemble des métiers de la banque 

Analyste risques, assistant technique, métiers des ressources humaines, de la communication et du marketing, de la comptabilité, Juriste, fiscalité, Inspecteur, auditeur et déontologue.
 

L’emploi des travailleurs handicapés dans le secteur bancaire

Aujourd’hui la majorité des banques ont leur mission handicap et signent des accords d’entreprise en faveur de la diversité et du handicap. Cela passe par le recrutement, la formation, la communication et la sensibilisation, le maintien dans l’emploi,  le recours au secteur protégé et adapté et enfin l’accessibilité des locaux et des outils de travail. Pour répondre aux besoins des  salariés en situation de handicap les missions handicap travaillent en collaboration avec la médecine du travail, des ergonomes et des associations dédiées au handicap.

Depuis la loi de 2005 qui oblige les entreprises à respecter un taux d’emploi de 6% de personnes en situation de handicap,  les grandes banques françaises ont été obligées de revoir leur politique de recrutement. La majorité des banques recherchent de profils Bac+ 2 à Bac +5, alors que 80% des personnes en situation de handicap n’ont pas le niveau bac. Il y a un vrai décalage entre la réalité du marché de l’emploi et les critères de recrutement du secteur bancaire. 

Afin d’améliorer leur taux de recrutement, les banques ont décidé de se réunir et de mutualiser leurs efforts pour monter l’association HandiFormaBanques, celle ci propose des formations  de 12 mois, accessibles à niveau CAP et BEP à destination des personnes en situation de handicap. L’association travaille en collaboration avec le Centre de Formation de la Profession Bancaire et l’AFPA.
 

Les métiers du numérique

Le comportement des consommateurs a évolué en fonction des nouvelles technologiques et des nouveaux moyens de communication. Cette révolution numérique n’a pas épargné les banques qui doivent s’adapter au plus vite afin de satisfaire leurs clients. Le consommateur doit pouvoir effectuer ses opérations en ligne à n’importe quel moment et quel que soit le lieu.

Désormais, les banques assurent une présence régulière sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et proposent leurs services via les Smartphones et les tablettes numériques. Ces évolutions ont fait émerger de nouveaux métiers et par conséquent de nouvelles opportunités d’embauche :

  • Le conseiller en ligne ou à distance (Bac à Bac+ 2)

travaille sur les plateux téléphonique et effectue les opérations financière à distance.

  • Community manager (Marketing ou communication de type Bac +3/4)

Maitrise parfaitement les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo), anime les communautés des internautes et fait la promotion des produits et services de la banque 

  • Responsable e-business (Bac+ 4/5 dans le Web marketing)

Il est responsable des ventes effectuées en ligne d’une entreprise (Sécurité des paiements, commandes en ligne, service après-vente).