“Le statut de travailleur handicapé n’est pas un frein à une carrière professionnelle“

“Le statut de travailleur handicapé n’est pas un frein à une carrière professionnelle“
Laurine Proia, Référent de la mission handicap
publié le 08 novembre 2012
Fortement engagé en faveur du handicap, le groupe Crédit du Nord signe en 2008 son premier accord, avec l'ensemble des partenaires sociaux et un second accord est actuellement en  cours de négociation. Le Groupe Crédit du Nord est présent sur l'ensemble du territoire français avec 8 banques régionales : Banque Courtois, Banque Kolb, Banque Laydernier, Banque Nuger, Banque Rhône-Alpes, la Société Marseillaise de Crédit, Banque Tarneaud et Crédit du Nord.

Pouvez-vous nous parler de la politique Handicap du Crédit du Nord ?
 
Nous avons signé un premier accord pour 4 ans en 2008, qui nous a permis de mettre en place une politique handicap tournée vers des réalisations concrètes et ainsi affirmer notre volonté d’engagement en faveur des personnes en situation de handicap. Cet engagement, a été validé par la DIRECCTE de Lille. Nous négocions actuellement avec les organisations syndicales, en vue d’aboutir à la signature d’un second accord.
 
En tant que référente handicap, je travaille en collaboration avec des relais locaux, présents dans chacune de nos régions. Nos principales missions sont :
 
  • Le développement du recrutement de travailleurs handicapés,
  • La Formation,
  • L’Information et la sensibilisation des collaborateurs au handicap,
  • Le Maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés,
  • Le Développement du recours aux secteurs adaptés,
 
 
Comment faites-vous pour maintenir l’emploi des travailleurs handicapés ?
 
Nous travaillons principalement sur l’aménagement des postes de travail. Au sein du Crédit du Nord, il y a une implication quotidienne des équipes RH en partenariat étroit avec les équipes logistiques et les médecines du travail, qui étudient l’aménagement des postes, et préconisent des solutions adaptées à chaque situation.Nous intervenons également en matière d’équipement des personnes sous forme, par exemple, d’aide au financement d’appareillages auditifs.
 
Depuis la signature de notre accord, nous avons constaté une évolution positive des demandes de reconnaissance du statut de travailleur handicapé, les salariés se sentent de plus en plus en confiance et n’hésitent plus à se déclarer. Certains membres de l’encadrement supérieur ont d’ailleurs montré l’exemple en faisant eux-mêmes la démarche de déclaration. Il est important pour nous que les salariés prennent conscience que le statut de travailleur handicapé n’est pas un frein à une carrière professionnelle.
 
Quels types d’actions mettez-vous en place pour sensibiliser les salariés au handicap ?
 
Notre objectif est de faire connaitre notre politique handicap à l’ensemble des collaborateurs. Pour cela nous avons créé une plaquette d’information, dont l’impression a été réalisée par une entreprise adaptée. Cette plaquette est transmise à chaque salarié et intégrée à notre mallette d’accueil, destinée aux nouveaux embauchés.
 
Notre principal axe de communication est de sensibiliser les salariés au handicap pour aider chacun à dépasser les préjugés et faire comprendre aux collaborateurs concernés leur intérêt à se déclarer travailleur handicapé. Nous proposons également une formation sur le recrutement des travailleurs handicapés à l’ensemble des équipes RH (contexterèglementaire et mises en situation sous forme d’entretiens de recrutement) et nous abordons également ce sujet avec les managers dans le cadre de leur propre formation.
 
Enfin, nous mettons en place des actions de communication externe, notamment via des sites spécialisés et nous participons chaque année à différents forums, notamment le Pass pour l’Emploi en avril et celui de l’ADAPT lors de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées, qui se déroule du 12 au 18 novembre à Paris. Pour l’occasion, nous avons un stand dédié à la mission handicap où nous accueillons les visiteurs qui souhaitent s’informer sur notre politique handicap et postuler à nos offres d’emplois.
 
Quels types de postes proposez-vous ? Avez-vous des difficultés à recruter ?
 
Au sein du Crédit du Nord, tous les postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap, sous réserve que leur handicap soit compatible avec les exigences du poste ou que le poste puisse être rendu compatible avec celles-ci. Par ailleurs, 80 % des postes ouverts au recrutement concernent les métiers commerciaux en agence (conseillers commerciaux, conseillers de clientèle particuliers ou professionnels…).
 
Afin de compléter notre vivier de recrutement, nous nous sommes engagés dans une démarche de formation en alternance spécifiquement dédiée aux travailleurs handicapés. Pour cela, nous travaillons en partenariat avec l’association HandiFormaBanques qui propose des formations qualifiantes, en alternance, dispensées par le Centre de Formation de la Profession Bancaire. Ce sont des contrats de professionnalisation sur 12 mois, sur des métiers d’entrée dans la banque (chargé d’accueil, conseiller banque à distance). Notre objectif étant, si tout se passe bien, proposer un CDI aux candidats à l’issue de la formation.
 
Par ailleurs, nous collaborons également avec  l’UGECAM, qui est un organisme émanant de la CPAM et de la sécurité sociale d’Ile de France, proposant aux collaborateurs, sur une période de 15 mois, d’alterner périodes de cours et périodes de stages.
 




Propos recueillis par Olivier Angelini